Séminaire du CRG, mercredi 24 octobre

Le CRG organise un séminaire le mercredi 24 octobre 2012, à 15h30, au local 0170 du Pavillon Louis-Jacques-Casault de l’Université Laval. Pour l’occasion, nous aurons le plaisir d’avoir deux conférenciers.

[dropcap]1[/dropcap]L’activité débutera à 15h30 avec une présentation de M. Reda Yaagoubi, qui effectue un stage postdoctoral au CRG et au CIRRIS.

Conception d’un SIG spatio-temporel, et à la volée, sur l’accessibilité des espaces publics pour les personnes souffrant de déficience motrice.

Résumé: Le paysage urbain contemporain renferme plusieurs obstacles qui créent une forme d’exclusion sociale pour les personnes souffrant d’une déficience motrice. Ces obstacles entravent la mobilité de ces personnes de manière variable en fonction de la nature du déficit. Selon le modèle de Processus de Production du Handicap (PPH), la qualité de la participation sociale des individus résulte de l’interaction entre leurs facteurs personnels (identité, aptitudes physiques, etc.) et l’environnement physique et social dans lequel ils vivent. Ainsi, pour aider les personnes ayant une déficience motrice à s’intégrer activement dans la société, il est nécessaire tout d’abord d’évaluer l’effet des différents obstacles de l’environnement sur l’accessibilité des lieux et des activités. Pour ce faire, nous avons développé un protocole expérimental, aidant à décrire la perception des utilisateurs de fauteuil roulant manuel, vis-à-vis des obstacles et des facilitateurs rencontrés dans un itinéraire type. Ce protocole est le fruit d’une combinaison des logiciels ArcGIS, de GoogleMaps, Google StreetView, et le Guide d’Accessibilité Universelle de la ville de Québec. Les résultats qui émergeront de cette expérimentation aideront à définir des indicateurs d’accessibilité pour chaque obstacle ou facilitateur, et ce en fonction de la perception et le niveau d’incapacité des différents profils d’usagers. Par la suite, ces indicateurs serviront à concevoir un système d’information géographique spatio-temporelle, et à la volée, pour représenter l’information sur l’accessibilité des espaces publics. En outre, ce système offrira une interaction à la volée avec les utilisateurs pour les informer sur l’accessibilité de l’environnement de navigation, et cela en fonction de la nature du déficit dont la personne souffre. Également, ce SIG servira à évaluer la pertinence et l’efficacité des politiques gouvernementales et municipales (telles que le guide pratique d’accessibilité universelle (ville de Québec)), qui sont mises (ou à mettre) en place pour rendre les espaces publics plus accessibles quelle que soit la capacité physique des individus.

Biographie: Reda Yaagoubi, stagiaire postdoctoral au Centre de Recherche en Géomatique (CRG) et au Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS) de l’Institut de Réadaptation en Déficience Physique de Québec (IRDPQ). Il détient un Ph.D en Sciences Géomatiques de l’Université Laval (2011), un M.Sc. en Géographie Physique – Option Télédétection – de l’Université de Montréal (2005), et un diplôme d’ingénieur géomètre topographe, lauréat de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV) à Rabat au Maroc (2003). Ses principaux champs de recherche sont l’élaboration de nouvelles applications géomatiques à inspiration cognitive pour des personnes avec différents types d’incapacité physique et la modélisation cognitive des données géo-spatiales.

[dropcap]2[/dropcap]La seconde présentationm, vers 16h15, sera donnée par M. Dah Dieng, ensgeignant-chercheur à l’Université Gaston Berger du Sénégal, actuellement en séjour d’études au CRG.

A la recherche d’un objet de recherche

Résumé: Le fonctionnement des territoires entraîne des dynamiques environnementales et sociales qui bouleversent souvent les modes de vie et d’occupation de l’espace. Dans la vallée et le delta du fleuve Sénégal, ces mutations s’ajoutent à l’épineuse problématique du développement local et rendent complexes la gouvernance et la gestion des territoires. Entre gouvernance locale, foncier, environnement, genre et citoyenneté, le géographe, géomaticien cherche l’objet de sa recherche.

strong>Biographie:
Depuis 2005 Enseignant-Chercheur Université Gaston Berger (UGB) Saint-Louis (Sénégal)
Depuis 2008 Responsable du Master Professionnel Ingénierie du Développement Local,
UGB, Saint-Louis (Sénégal)
1999-2005 Chargé de cours Université de Bordeaux 3 (France)
2001-2005 Directeur Technique de SIGCOM SA, Cenon, Communauté Urbaine de Bordeaux,(France)
2000–2001 Chef de projets SIG, Cabinet ABAC Géomètres-Experts, Bordeaux
1999-2000 Chargé d’Etudes à l’Office National des Forêts (ONF) Bordeaux

[dropcap]3[/dropcap] Nous respectons bien sûr la tradition d’avoir un 5@7 après le séminaire, pour vous offrir l’occasion de rencontrer les conférenciers et d’échanger avec les participants. Le 5@7 se tiendra tout de suite après les présentations, dans la salle 1306 du Pavillon Casaut.

Vous êtes attendus en grand nombre !

Le CRG reçoit le CITS lors de son prochain séminaire, jeudi 1er décembre

Cette activité, organisée par le CRG, sera l’occasion d’assister à trois présentations données par des conférenciers du Centre d’Information Topographique de Sherbrooke.

  • Jeudi, 1er décembre, à 15h30
  • Pavillon Casault – local 1516

Grille Géospatiale : la nouvelle stratégie pour la gestion et la diffusion des données d’élévation du Canada
Par Dr. Alexandre Beaulieu

Résumé : Le projet Grille géospatiale vise à offrir un système innovateur pour la gestion et la diffusion des données d’élévation du Canada. Au lieu de gérer un produit d’élévation tel que les données numériques d’élévation du Canada (DNEC), ce nouveau système permettra plutôt la gestion de données multi-sources, multi-résolutions et multi-types (points, courbes, matricielle). La vision du projet est orienté client et est basée sur une architecture ouverte.

Biographie : Alexandre Beaulieu, Ph.D Ressources Minérales UQAM/UQAC, Maîtrise en volcanologique UdeM, Bacc. Géologie UdeM. Centre d’information topographique depuis 2004.

Grille Géospatiale: Gestion et exploitation des modèles numériques d’élévation (MNE) dans une base de données
Par M. David Bélanger

Résumé : Le projet Grille géospatiale mettra en place un nouvel environnement permettant de mieux servir les données d’élévation afin de faciliter leur utilisation pour la prise de décision. Les utilisateurs auront ainsi accès à une suite de produits et de services personnalisés qui permettront d’obtenir la connaissance du relief canadien nécessaire à leurs activités. Ces produits et services proviendront d’une grille régulière de données d’élévation dans une base de données.

Biographie : David Bélanger détient un baccalauréat en sciences géomatiques de l’Université Laval. Il travaille au Centre d’information topographique de Sherbrooke depuis 1999.

GeoHashTree (GHT), une structure hiérarchique à taille variable pour la gestion des données d’élévation
Par Dr. Nouri Sabo

Résumé : Dans le cadre du projet Grille géospatiale une nouvelle structure de données appelée GeohashTree (GHT) a été développée. GHT est une structure de données hiérarchique, à taille variable qui permet de stocker et gérer des nuages de points, tel que le Lidar. Chaque GHT est une donnée d’élévation multi-résolution qui peut être stockée dans une base de données. Cette structure permet de considérablement réduire l’espace de stockage et de faciliter la manipulation, l’actualisation et l’amélioration des données d’élévation.

Biographie : Nouri Sabo est titulaire d’un doctorat en sciences géomatiques de l’université Laval. Il est actuellement employé au Centre d’Information Topographique à Sherbrooke.

Comme à l’habitude, un 5à7 suivra les présentations et sera l’occasion de rencontrer et échanger avec les conférenciers.
Vous êtes attendus en grand nombre.

C’est la rentrée et les séminaires du CRG sont de retour.

La rentrée est synonyme encore cette année du retour des séminaires du CRG. Le premier de cette nouvelle saison aura lieu le vendredi 16 septembre au local 1516 du Pavillon Louis-Jacques-Casault de l’Université Laval.

Première présentation – 15h30

Utilisation d’un LiDAR terrestre pour le suivi des changements fins des ravines d’érosion
avec Dr. Andres Jacome, Stage Postdoctorale à l’INRS-ETE (Radar et humidité du sol)

Résumé
La dynamique de l’ablation des versants marneux nus est a priori un processus très lent. Le suivi de ces changements fins du relief nécessite des techniques de mesures de terrain très particulières en ce qui concerne le bilan « résolution-précision-fréquence ». Le LiDAR terrestre est une source des mesures du relief directe et sans perturbation du milieu. Cette technique permet une précision, une résolution et une rapidité potentiellement utiles pour le suivi de ce phénomène.

Expertises
Ingénieur Agronome (Université Centrale du Venezuela – UCV), MSc. Science du Sol (UCV – Caracas, Venezuela), PhD. Science de la Terre (AgroParisTech – Montpellier, France), Stage Postdoctorale à l’INRS-ETE (Radar et humidité du sol).

Seconde présentation – 16h15

L’art de présenter ou Comment communiquer son savoir et enchanter la salle
avec M. Yves van Chestein, RDDC Valcartier

Résumé
L’art d’offrir des présentations efficaces constitue de nos jours une des compétences jugées essentielles à tout scientifique. On néglige trop souvent cet aspect de la carrière, avec des résultats souvent désastreux mais qui ne sont pas immédiatement perçus. Le fait d’être sensibilisé aux techniques reconnues de conception de présentations percutantes et efficaces à l’entrée sur le marché du travail ne peut qu’aider tout jeune scientifique à transcender la lecture d’écran suivie de la mort par PowerPoint pour arriver à la génération d’un enchantement menant à un nirvana géomatique permanent chez l’auditoire.

Expertises
Yves van Chestein détient des baccalauréats en arts, foresterie et géodésie et une maîtrise en géodésie. Sa carrière l’a amené successivement à la promotion de télémètres, à la production de cartes numériques, à la consultation en géomatique (implantation de SIG à Jonquière, La Baie, Trois-Rivières, Montréal, etc.), à l’enseignement et la recherche au département des sciences géomatiques et à la production des premières images qui ont lancé Google Earth. Il mène présentement des travaux de R&D en fusion des données LiDAR et hyperspectrales à RDDC Valcartier.

Le CRG aura le plaisir de vous recevoir avec l’un de ses traditionnels 5@7 qui suivra les présentations. Ce sera une belle occasion pour échanger avec nos invités et les membres participants au séminaire.

L’Océan Arctique et les changements climatiques

Vous êtes cordialement invités à assister au prochain séminaire du CRG, qui aura lieu vendredi, le 15 avril prochain.

Variations récentes de la production primaire dans l’océan Arctique, et réponse aux changements climatiques

Conférencier : Dr Marcel Babin, titulaire de la Chaire d’Excellence en Recherche du Canada sur la Télédétection des nouvelles frontières canadiennes de l’Arctique

Résumé de la conférence
Des modifications majeures de l’environnement marin sont actuellement observées en Arctique. Elles résultent des changements climatiques récents. La réduction du couvert de glace estival est certainement la plus visible de ces modifications. En permettant au rayonnement solaire de se propager plus facilement dans l’océan, elle affecte fortement la production biologique. Dans ce séminaire, je présenterai des résultats sur l’impact de la réduction du couvert de glace sur la production primaire marine (production phytoplanctonique) dans l’Océan Arctique, obtenus grâce à la télédétection. Les algorithmes et modèles développés seront présentés et évalués quant à leur fiabilité, et les tendances observées seront interprétées.

À propos du conférencier
Diplômé au doctorat en océanographie de l’Université Laval, le Dr Babin est aujourdh’ui professeur au Département de biologie de l’Université Laval et titulaire de la Chaire d’Excellence en Recherche du Canada sur la Télédétection des nouvelles frontières canadiennes de l’Arctique. Il est également Directeur de recherche au CNRS et Directeur de l’Unité Mixte Internationale ULaval-CNRS “Takuvik”.

Son expertise comprend : la propagation du rayonnement solaire dans l’océan, les interactions lumière-matière dans l’océan et la télédétection de la couleur de l’océan

Date : 15 avril 2011
Heure : 10h30
Local : 1516, Pavillon Louis-Jacques-Casault

Séminaire du 25 février

Ne manquez pas le prochain séminaire du CRG qui aura lieu le 25 février prochain.

La géomatique chez DMR-Fujitsu, un domaine d’avenir

Par Dr Sébastien Paquet, Défense et Sécurité Publique, DMR-Fujitsu

Résumé
Cette présentation introduit DMR-Fujitsu, son expertise, ses réalisations ainsi qu’un bref survol des projets en cours et futurs en géomatique. La présentation décrira les architectures et fonctionnalités géo-spatiales développées dans le cadre de projets de R&D et dans le cadre de projets déployés sur le terrain.
Nous aborderons aussi certaines perspectives d’avenir dans le domaine de la géomatique ayant un intérêt pour Fujitsu.

Biographique
M. Sébastien Paquet a obtenu son doctorat en intelligence artificielle à l’Université Laval en 2006. Suite à ses études, M. Paquet a rejoint la pratique de Défense et Sécurité Publique au bureau de Québec de DMR-Fujitsu. Au cours des dernières années, M. Paquet a participé à plusieurs projets de recherche et développement (R&D) incluant le développement de prototypes constitués de plusieurs librairies ou produits open source. Il a su développé au cours des années une expertise pour l’intégration de fonctionnalités géo-spatiales pour la visualisation et la recherche d’objets géo-référencés.


De l’utilisation des données spatiales dans les processus décisionnelles à la qualité des données spatiales : Possibilités de recherche commune

Par Elzbieta Malinowski, Professeure à l’Université du Costa Rica

Résumé
Les entrepôts de données et le SOLAP sont des domaines de recherche relativement nouveaux qui suscitent encore de nombreuses questions de recherche. Cette présentation portera principalement sur une classification des hiérarchies et mesures spatiales utilisées dans ce domaine. Les aspects reliés à la qualité des données seront également abordés. Le tout dans le but de faire ressortir des intérêts de recherche communs.

Biographie
Dre Elzbieta Malinowski est professeure à l’Université du Costa Rica (École des sciences informatiques et de l’information) et consultante professionnelle dans le domaine des bases de données spatiales et des entrepôts de donnés. Elle a reçu ses maîtrises de l’Institut électrotechnique du Saint-Pétersbourg (Russie, 1982), de l’Université de Floride (États-Unis, 1996) et de l’Université Libre de Bruxelles (Belgique, 2003) et obtenu son doctorat de l’Université Libre de Bruxelles (Belgique, 2006). Ses intérêts de recherche comprennent les bases de données classiques, spatiales et temporelles et les entrepôts de données ainsi que des systèmes OLAP. Elle est l’auteur de nombreuses publications au niveau international, y compris du livre intitulé ” Advanced Data Warehouse Design: From Conventional to Spatial and Temporal “(publié chez Springer en 2008). Dre Malinowski est également membre de comités de rédaction pour plusieurs revues internationales.

Date : 25 février 2011
Heure : 10h15
Local : 1516, Pavillon Louis-Jacques Casault

Café et biscuits vous seront servis !

De Madagascar à la Bolivie, en passant par le Chili

Venez rencontrer Dre Cécile Martignac, géographe au CIRAD, et Dre Irène Hirt, chercheure postdoctorale au CRG lors de notre prochain séminaire.

Date: vendredi le 4 février
Heure : 15h30
Lieu : local 1516 du Pavillon Louis-Jacques-Casault, Université Laval.

Un diagnostic de territoire pour la Région Diana à Madagascar : quelles places pour les savoirs locaux ?

Conférencière: Dre. Cécile Martignac, Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD)
Résumé :
L’expérience de recherche présentée restitue la réalisation d’un diagnostic préalable à l’élaboration d’un schéma Régional d’Aménagement du Territoire à Madagascar. Le contexte politique, institutionnel, social et informationnel a soulevé des questions éthiques et méthodologiques particulièrement intéressantes auxquelles notre équipe a essayé de trouver des réponses. En partant de la situation informationnelle au niveau régional, et des déséquilibres sociaux qu’elle engendre, nous montrerons comment nous avons essayé de miser sur les savoirs locaux pour l’établissement d’un diagnostic de territoire partagé, condition nécessaire à l’élaboration d’un projet de territoire plus égalitaire.

Biographie
Cécile Martignac est Géographe au CIRAD (Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement) depuis 2001. Après une thèse réalisée à la Réunion, focalisée sur l’étude des dynamiques spatiales régionales et de leur signification en termes de stratégies d’acteurs, elle travaille ensuite à Madagascar sur les méthodes de production d’information géographique dans des contextes informationnels très carencés. Elle s’intéresse particulièrement aux systèmes d’information géographiques participatifs, dans des configurations adaptés aux contextes des pays du Sud. Elle vient de s’installer à Washington pour essayer d’investir les questions de prise en compte des savoirs locaux dans les grands observatoires internationaux (sécurité alimentaire, agriculture).


Cartographies autochtones : contextes et enjeux en Amérique latine, à travers les exemples du Chili et de la Bolivie

Conférencière: Dre. Irène Hirt, chercheure postdoctorale, CRG, Université Laval
Résumé :
Depuis plusieurs décennies, des organisations et communautés autochtones du monde entier recourent à la représentation cartographique de leurs terres et territoires pour revendiquer et garantir des droits fonciers, culturels et politiques et pour gérer leurs ressources naturelles. Cette présentation portera sur les contextes et les enjeux – aussi bien sociaux que méthodologiques – d’une telle cartographie en Amérique latine, en s’appuyant plus particulièrement sur les exemples du Chili et de la Bolivie.

Biographie
Irène Hirt est boursière Marie Curie et effectue actuellement un séjour de recherche postdoctoral à l’Université Laval, en collaboration avec le Département des Sciences Géomatiques et le Département de Géographie. Dans le cadre de sa thèse de doctorat en géographie, soutenue à l’Université de Genève en 2008, elle a participé à une expérience locale de reconstruction cartographique d’un territoire ancestral mapuche, dans le sud du Chili. Ses recherches postdoctorales l’ont ensuite amenée à étudier le développement de la délimitation cartographique des terres et territoires autochtones en Bolivie, dans le cadre de la reconnaissance croissante, par l’État bolivien, de la diversité culturelle et territoriale du pays. Plus généralement, Irène Hirt s’intéresse aux usages et impacts sociaux de la cartographie ainsi qu’aux méthodes participatives et interculturelles d’élaboration des savoirs cartographiques, en lien avec les approches contemporaines de la géographie politique et culturelle.

Séminaire le 22 octobre

Le prochain séminaire du CRG aura lieu vendredi le 22 octobre. Deux présentations sont au programme !

Présentation d’un système de cartographie mobile 3D intelligente et révolutionnaire

Conférencière: Mme Chantal Arguin, Présidente du Groupe Trifide

Résumé
Le Groupe TRIFIDE présente son Programme d’Efficacité Géospatiale qui, à la base, utilise une technologie révolutionnaire de cartographie mobile qui s’intègre dans MicroStation, Autocad et Arc-GIS. Cette technologie s’insère dans les plans de gestion de projets où les données géospatiales précises sont primordiales. La présentation démontrera la plus-value (temps/ argent) de notre solution dans divers secteurs.

Biographique
Chantal Arguin préside le groupe le Groupe Trifide qu’elle a fondé en 2002. Elle a reçu au cours des dernières années plusieurs distinctions dont le prix “Femmes d’affaires du Québec” dans la catégorie “Entrepreneure-Petite Entreprise” et le titre de “Femme de Mérite” du YWCA dans la catégorie “Sciences et Technologies”. De plus, elle occupa la présidence de l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec (OAGQ) en 2000-2001. Madame Arguin a été chargée de projets de plus d’une centaine de contrats d’envergure en acquisition de données géospatiales, en autres pour des clients européens et des organismes publics canadiens. Présentement, elle innove en développant un programme d’efficacité géospatiale offrant une certification de données unique par un arpenteur-géomètre.


Vers l’analyse de données spatiotemporelles imprécises : application en archéologie et en agriculture

Conférencier: Dr. Cyril de Runz, Maître de Conférences, CReSTIC, Université de Reims (France)

Résumé
L’objectif des travaux présentés est la valorisation de données spatiotemporelles pour leur usage en archéologie, géographie, histoire, géosciences et agronomie. Sur toutes ces activités, l’utilisation des systèmes d’information géographique devient essentielle pour l’exploitation des connaissances archéologiques et géo-historiques. Les travaux entrepris dans ce domaine ont permis d’aborder les problématiques liées à la qualité des données (imperfection, complexité, lacune, échelle). Cette démarche s’inscrit dans la volonté d’aller vers une meilleure gestion de celles-ci tant pour leur représentation que pour leur analyse et leur visualisation. La démarche sera illustrée autour d’applications sur des données issues de l’archéologie préventive ainsi que sur un cas d’étude en agronomie.

Biographie
Après avoir obtenu en 2005 un master recherche en intelligence artificielle à l’Université Paul Sabatier (Toulouse, France), Cyril de Runz a soutenu en 2008 un doctorat en informatique à l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Il est, depuis septembre 2009, Maître de Conférences et effectue ses recherches au CReSTIC (Université de Reims).

Date : 22 octobre 2010
Heure : 15h30
Local : 1516, Pavillon Louis-Jacques Casault

Un 5 à 7 suivra les présentations et sera une belle occasion pour échanger avec les conférenciers.

Séminaire le 1er octobre

Ne manquez pas le prochain séminaire du CRG qui aura lieu le vendredi 1er octobre prochain.

Ce séminaire est une activité conjointe du Centre de recherche en géomatique et Centre d’étude de la forêt.

L’analyse de données matricielles dans un base de données géospatiale: L’approche PostGIS WKT Raster

Par M. Pierre Racine, Centre d’étude de la forêt

Résumé
Le logiciel open source PostGIS WKT Raster, né il y a deux ans au département des sciences du bois et de la forêt de l’université Laval, fera bientôt partie intégrante du populaire logiciel de gestion de base de données géospatiale PostgreSQL/PostGIS v. 2.0 qui sera livré au printemps 2011. PostGIS est utilisé par de nombreuses organisations dans le monde pour le stockage, l’analyse et la diffusion de donnée géospatiale conjointement avec des logiciels tels que ArcGIS, MapServer ou Google Earth.

Biographique
M. Pierre Racine est professionnel de recherche au CEF, dans le laboratoire de recherche du Dr. Steven Cumming.


Date : 1er octobre 2010
Heure : 15h30
Local : 0170, Pavillon Louis-Jacques Casault

Un 5 à 7 suivra après la présentation.

Séminaire le 15 septembre 2010

Ne manquez pas le prochain séminaire du CRG qui aura lieu le 15 septembre prochain.

Mapping of Forest 3D Structure using LIDAR and Radar Remote Sensing

Par Dr Marc Simard, NASA Jet Propulsion Laboratory

Résumé
M. Simard présentera son travail sur la cartographie 3D des forêts en utilisant les technologies Lidar et Radar aux échelles locale et globale. Malgré l’usage des variables environnementales et de données complémentaires pour une interprétation précise des images satellitaire permettant une meilleure représentation des structures de la foret, le calibrage et la validation des informations acquises demeurent des questions complexes dues aux diverses échelles impliquées et à la disponibilité des données. Il parlera également du potentiel de la Réserve Faunique des Laurentides comme un site international pour le calibrage des instruments en télédétection.

Biographique
Dr. Marc Simard est un chercheur à la section science et technologie sur le radar au «NASA Jet Propulsion Laboratory» depuis 1998. Il se spécialise dans le développement des algorithmes et des connaissances pour l’étude de la végétation et de la couverture du sol en utilisant des images satellite et le Lidar.


Date : 15 septembre 2010
Heure : 15h30
Local : 0170, Pavillon Louis-Jacques Casault

Un 5 à 7 suivra après la présentation.