Les travaux de nos étudiants en vedette lors du 2e colloque étudiants de l’ITIS

Quatre étudiants membres du CRG présenteront leurs travaux de recherche dans le cadre de la deuxième édition du colloque étudiants de l’Institut Technologies de l’information et Sociétés, le jeudi 5 avril 2018.

AvenirsNumeriquesCeux-ci se joindront à 10 autres étudiants des cycles supérieurs de l’Université Laval pour mettre en lumière leurs travaux portant sur différents aspects liés au numérique. Au menu: intelligence artificielle, Deep Learning, Big Data, médias sociaux, droit, imagerie et modélisation 3D, science politique, archéologie et patrimoine, cartographie environnementale, expressions culturelles, et plus!

La conférence d’ouverture sera prononcée par Christophe Muratet, directeur de l’innovation chez Thales Research & Technology.

Jeudi 5 avril 2018, 8h30 à 17h
Espace Jardin, pavillon Alphonse-Desjardins
Université Laval

Entrée libre mais inscription requise.
[Tous les détails]

Une nouvelle série d’activités au CRG – Les Lunch & Learn

Nous vous proposons une nouvelle série d’activités, les Lunch & Learn du CRG.

ll_smallLors de ces activités, vous assisterez à de courtes présentations offertes par nos membres (chercheurs, étudiants, professionnels) ou par des partenaires externes (privés, publics) dans un contexte informel et favorisant les discussions, tout en dégustant votre lunch !
Ces activités auront lieu de 11h30 à 12h20, à notre salle multifonctionnelle (CSL-2306).

Deux Lunch & Learn vous sont proposés en février.

15 février 2018

Les fondements des cartes spatio-phoniques

Conférencier: Frédéric Hubert, chercheur régulier au CRG, professeur au Département des sciences géomatiques, Université Laval

Résumé
fredAvec l’avènement des territoires numériques, la cartographie sonore des milieux urbains est devenue un nouveau mode de représentation de ces espaces pour principalement étudier la nuisibilité des sons et du bruit en fournissant des outils (indicateurs, cartographies, plans d’action) dans le but de protéger l’environnement et la santé des citoyens. Des solutions de cartes sonores en ligne (“soundmaps”) ont également été proposées pour localiser ponctuellement un enregistrement sonore dans des milieux urbains des grandes villes ou n’importe où à la surface de la Terre. Bien que datant des années 70, la connaissance et l‘analyse des « paysages sonores » sont toujours d’intérêt pour la société actuelle tant au niveau de la conservation du patrimoine, que la biodiversité, l’écologie, la culture et l’art. Notre objectif est donc ici de présenter, dans un premier temps, l’état de l’existant des solutions actuelles et passées de cartographie sonore. Dans un deuxième temps, nous allons présenter nos premières réflexions et réalisations en lien avec une nouvelle notion de « cartes spatio-phoniques », qui visent, entre autres, à exploiter les propriétés acoustiques du territoire sous différents points de vue géomatique (acquisition, stockage, traitement, diffusion).

À propos
Frédéric Hubert est professeur au Département des sciences géomatiques de l’Université Laval depuis 2007. Il a obtenu le diplôme de doctorat en informatique de l’Université de Caen (France), après ses études menées au laboratoire COGIT de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN-France) en 2003. Il possède plus d’une quinzaine d’années d’expérience dans le domaine de la géo-informatique. Ses intérêts de recherche se concentrent principalement sur la géovisualisation, la géomatique culturelle, les interactions multimodales géospatiales, l’utilisabilité des systèmes géospatiaux, le GeoBI, le contexte spatial en mobilité, la réalité augmentée mobile et les services Web géospatiaux.

28 février 2018

Le cycle de vie des contributeurs dans les communautés en ligne – le cas d’OpenStreetMap

Conférencier: Daniel Bégin, candidat au doctorat, Memorial University of Newfoundland

Résumé
L’avènement du Web 2.0 a démocratisé à la fois la diffusion et la production de connaissances en permettant aux communautés en ligne de produire des contenus. Le concept de production de contenu défini par l’utilisateur (UGC) est d’un intérêt particulier, car il décrit le travail collaboratif et itératif d’un grand nombre d’utilisateurs vers un résultat partagé défini par la communauté. Notre recherche s’est concentrée sur le concept d’«information géographique volontaire» (VGI), un contenu généré par des utilisateurs d’information géographique.

Openstreetmap_logo.svgLe contenu fourni par les contributeurs VGI est connu pour être très hétérogène, car il dépend de la motivation, l’intérêt, les connaissances et les compétences de chaque individu. Par conséquent, évaluer les données VGI exige de comprendre la nature des contributions des participants. Afin de tenter de relier les contributeurs VGI et la nature des données qu’ils fournissent, la littérature scientifique a proposé différentes typologies basées sur divers aspects de leurs contributions. Cependant, bien que toutes les typologies proposées soient directement ou indirectement liées au temps passé par les contributeurs dans un projet, aucune n’a formellement utilisé cette perspective temporelle pour comprendre leur comportement. Nous avons considéré le temps passé par les contributeurs dans un projet VGI comme un élément essentiel pour comprendre leurs motifs de contribution (volume, contenu, qualité).

Afin de combler ce manque de connaissance, nous avons analysé d’un point de vue démographique le comportement des contributeurs d’une grande communauté VGI (OpenStreetMap). Nous avons utilisé des concepts tels que les taux de natalité et de mortalité, l’espérance de vie et le cycle de vie des contributeurs. Nous avons identifié les principaux événements de l’histoire du projet qui ont affecté leur espérance de vie. Nous avons établi les phases du cycle de vie des contributeurs en utilisant différentes analyses de survie et avons relié certains aspects de ces contributions aux différentes phases.

Six phases ont été identifiées et l’analyse a révélé que ces phases sont regroupées en trois étapes majeures: une phase d’évaluation qui dure quelques mois, suivie d’une phase d’engagement qui peut s’étendre sur plus d’une décennie, pour éventuellement passer à une phase de détachement au cours de laquelle les contributeurs quittent le projet. L’analyse des contributions à chaque phase a révélé que le comportement des collaborateurs est dominé par deux processus distincts. Lorsque les contributeurs s’inscrivent dans un projet, ils semblent être guidés par des processus dominés par l’adaptation et l’apprentissage, jusqu’à ce qu’ils passent à des processus dominés par l’accumulation de préjudices pendant lesquels finit par quitter le projet.

À propos
Daniel Bégin est candidat au doctorat à l’Université Memorial de Terre-Neuve où ses recherches portent sur le comportement des contributeurs d’information géographique volontaire (VGI). Auparavant, il a travaillé près de trente ans pour l’Agence canadienne de cartographie afin d’élaborer des mécanismes de validation des données et des approches novatrices pour la mise à jour des cartes topographiques.

Nouvelle activité – Séminaires hebdomadaires pour étudiants gradués en géomatique

Un séminaire d’échanges et de discussions pour explorer le croisement de la réalité augmentée et de la géomatique.

header_seminaire_RA


Outre les aspects techniques, on y traitera des dimensions théoriques, méthodologiques, philosophiques et éthiques, ainsi que des transformations sociétales qui risquent d’en découler, le tout dans un contexte hautement multidisciplinaire. Ce séminaire conduira notamment à la conception et au développement d’une application de RA géospatiale d’envergure commune au groupe. L’objectif de l’application, son organisation ainsi que son architecture seront déterminés par les participants, au fil des discussions. Une publication de groupe devrait également émaner de ces échanges.

Peu importe votre sujet de recherche, vous y trouverez votre compte.

Rencontres hebdomadaires animées par prof. Geoffrey Edwards avec au menu lectures, présentations, discussions.
Participation facultative mais engagée – on s’attend à ce que les participants y soient à chaque semaine, dans la mesure du possible.

Le séminaire est ouvert à tous les étudiants gradués. Professionnels de recherche et professeurs sont également les bienvenus.

Tous les mardis de 12h à 14h, à partir du 30 janvier 2018.
Salle 1733, pavillon Louis-Jacques-Casault.
(apportez votre lunch)

Une initiative conjointe du Département des sciences géomatiques et du Centre de recherche en géomatique.

Nouvelle opportunité de maîtrise financée

Nous sommes à la recherche de candidats pour un projet de maîtrise, dans le domaine du Lidar et de la photogrammétrie terrestre. Ce travail de recherche s’inscrit dans le cadre du projet MinEyes – Développement et optimisation de la technologie LiDAR mobile pour la modélisation 3D précise et la surveillance de la convergence des tunnels miniers.

Une bourse d’une valeur de 12 500$ par année, pour deux ans est offerte.
[Tous les détails]

Une oeuvre d’art intégrant de la réalité augmentée

Afin de commémorer la Superfrancofête de 1974, une œuvre d’art a été réalisée par le sculpteur Guillaume Tardif et sera inaugurée le vendredi 8 décembre 2017 au Parc de la Francophonie. Benoit Duinat, professionnel de recherche au CRG, a collaboré avec M. Tardif afin d’ajouter une touche technologique et interactive à la statue. Il a ainsi développé une application de réalité augmentée qui permet de visualiser des vidéos d’archive au sein de la sculpture.

Un bel exemple de réalisation qui fusionne art et technologie !

Plus de 325 personnes à la Journée SIG UL 2017

La 5e édition de la Journée SIG Université Laval a rassemblé plus de 325 personnes. Celles-ci ont pu assister à des conférences sur des sujets variés, apprécier les oeuvres cartographiques d’une centaine d’élèves du primaire, découvrir quelques projets de maîtrise et de doctorat, et être aux premières loges pour le récit de l’aventure transatlantique de Mylène Paquette.

Merci à tous les participants et au plaisir de vous retrouver pour l’édition 2018 !

Déformations du Pont de Québec – comparaison des prédictions de 1907 avec de récentes mesures GNSS

Pont de Québec - Revue GéomatiqueEn 1907, les ingénieurs qui ont construit le pont de Québec ont prédit des valeurs de déformation du pont en fonction de différents phénomènes (vents, radiations solaires, passages de trains, etc.). Ont-ils vu juste ?

C’est ce que vous découvrirez dans l’article suivant, qui compare les mesures prédites en 1907 aux mesures GNSS effectuées par une équipe du CRG à l’été 2013.

Offre de projet de postdoctorat au CRG

Stéphane Roche est actuellement à la recherche d’un candidat pour un stage postdoctoral d’une durée de 1 an. Le projet est sommairement décrit ci-dessous. Il s’inscrit dans une recherche en partenariat avec ID-Makina, une start-up Montréalaise, et la ville de Québec dans le contexte des activités de l’UMR-SU . Le financement est assuré par une bourse MITACS Accélération.

Profil recherché
Titulaire d’un doctorat (ou sur le point de l’obtenir) en sciences géomatiques, géoinformatique ou toute autre discipline connexe. Des compétences en programmation web et en géométrie algorithmique (structure de données géométriques dynamique) sont requises. La langue de travail est le français, mais une bonne maîtrise de l’anglais est nécessaire.

Les délais sont serrés et le projet devrait commencer le plus rapidement possible, au plus tard en janvier prochain (2018).

La durée du projet est pour le moment d’un an, mais nous travaillons à en assurer la prolongation.

Pour toute demande complémentaire, contacter stephane.roche@scg.ulaval.ca

Résumé du projet
À l’ère des réseaux sociaux et des villes intelligentes, les technologies en place ne permettent toujours pas une communication simple et fluide entre autorités et citoyens d’un secteur donné et entre citoyens partageant le même espace de vie. Les 300 personnes prises toute une nuit dans leurs véhicules sur l’autoroute 13 en mars 2017 en savent quelque chose. Bien que la majorité disposait d’un téléphone portable et d’applications de réseaux sociaux, les autorités furent dans l’incapacité de les joindre, pas plus que ces dernières ne furent en mesure de communiquer les unes avec les autres. Cette capacité de communication avec et entre les gens partageant un même espace de vie est pourtant essentielle au développement de la résilience et du Vivre Ensemble des communautés, des objectifs d’importance stratégique pour les villes intelligentes. Avec SpacePulse, les villes intelligentes seront dotées d une solution technologique innovante offrant aux autorités les moyens de contacter en temps réel les citoyens et touristes se trouvant à l’intérieur d’un secteur donné pour les informer et les mobiliser, et aux citoyens la possibilité d être tenus informés en tout temps de ce qui se passe dans leur espace de vie et de communiquer efficacement avec leur voisinage immédiat.

La soirée hommage à Rock Santerre en photos

Le 31 août dernier avait lieu une soirée spéciale visant à célébrer les 28 ans de carrière du professeur-chercheur Rock Santerre.

Plus de cinquante personnes sont venues souligner l’événement et témoigner de l’importante contribution du Dr Santerre au Département des sciences géomatiques, au Centre de recherche en géomatique de même qu’au domaine de la géomatique lui-même.

Vous n’avez pu assister à l’événement ? N’hésitez pas à télécharger les diapositives de la conférence donnée par Dr Santerre, relatant ses principaux projets de recherche.

Emploi offert: Auxiliaire de recherche

Le professeur Martin Béland est à la recherche d’un auxiliaire de recherche pour ses travaux en lidar terrestre.

Nature du projet
Traitement de données lidar terrestre acquises en forêt. Utilisation du logiciel Rielg Riscan pro, et de codes matlab

Fonctions
- compiler des données selon des méthodes scientifiques reconnues
- collaborer à la phase expérimentale du projet de recherche

Exigences
- intérêt pour la recherche
- expérience pertinente en lien avec le poste

Le candidat doit se qualifier pour le programme de subvention Études-Travail
- inscription à temps plein (12 crédits) à l’Université Laval pour toute la durée de la session d’automne 2017
- détenir le statut de citoyen canadien ou de résident permanent
- résider au Québec au sens de la Loi sur l’aide financière aux études
- le programme vise les étudiants qui ont besoin d’une aide financière supplémentaire pour la poursuite de leurs études

Pour postuler, consultez le site Web du Service de placement de l’Université Laval