La course aux RAC est de retour cette année !

Course_Rac_2017_vignetteDans le but d’encourager ses étudiants gradués à publier leurs travaux de recherche, le CRG présente la deuxième édition de la Course aux RAC !

Nous offrirons une prime de 500$ à l’étudiant premier auteur d’une publication acceptée dans une revue avec comité de lecture (RAC) d’ici au 31 décembre 2017*. Au total, 10 primes seront offertes. Les auteurs et publications seront mis en vedette dans les espaces du CRG.

Également, nous vous invitons à consulter notre section Web qui présente différentes ressources pouvant vous aider dans vos activités de rédaction. Vous trouverez aussi une bibliothèque à la salle 2306 garnie de livres sur la rédaction scientifique, disponibles pour emprunt (de nouveaux ouvrages s’y ajouteront bientôt).

Alors chers étudiants, à vos plumes!

*Notez que l’article doit être soumis en 2017

Projet MobiliSIG – étudiant de 1er cycle recherché pour un stage à l’été 2017

L’équipe du projet MobiliSIG est à la recherche d’un étudiant de 1er cycle pour réaliser un stage à l’été 2017.

mobiliSIG_vignetteLe projet MobiliSIG vise à concevoir et à développer une solution technologique multimodale d’assistance à la mobilité pour les personnes utilisatrices d’un fauteuil roulant manuel ou d’un quadriporteur, le tout dans un contexte urbain. Un premier prototype a été développé et offre actuellement deux particularités : 1) un profil de l’utilisateur basé sur la confiance à utiliser son FRM face à des aspects environnementaux (pentes, seuils, surfaces), et 2) une planification d’itinéraires accessibles selon le profil de l’utilisateur. Nous souhaitons maintenant évaluer l’utilisabilité de cette application sur téléphone intelligent et c’est dans ce contexte que se déroulera le stage.

Tous les détails dans le document suivant.

Stages de recherche pour étudiants de 1er cycle disponibles à l’été 2017

Vous aimeriez acquérir une expérience de travail en milieu de recherche?
Vous détenez une moyenne égale ou supérieure à 2,67?

Le programme de bourses de recherche de 1er cycle du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) vous offre la chance d’effectuer un stage de 16 semaines dans le domaine de la recherche universitaire.

Dans ce contexte, certains chercheurs du CRG sont à la recherche de stagiaires pour l’été 2017.

Trois projets vous sont proposés

Prise en compte des chemins dans l’extraction des réseaux hydrographiques et topographiques à partir d’un MNT

Dans le cadre d’opérations forestières, il est nécessaire à partir d’un modèle de terrain de reconnaître la présence de cours d’eau pour définir les chemins d’accès aux zones de coupe. Les méthodes existantes permettent d’extraire un réseau hydrographique mais la procédure nécessite beaucoup de corrections manuelles à cause de chemins et de ponceaux qui ne sont pas pris en compte dans le modèle.
L’objectif du stage est d’étudier la robustesse des outils existants d’extraction de réseau de terrain et de rechercher des méthodes de traitement préliminaire qui permettraient d’améliorer la robustesse des méthodes existantes. Le travail requiert une maitrise avancée des outils d’analyse spatiale et éventuellement des outils de géotraitement pour proposer des traitements automatiques des données.

Superviseur: Éric Guilbert

Conception et implantation d‘un notebook géo-analytique pour l’analyse rapide de données massives spatiales

Avec l’explosion de la téléphonie mobile et du web 2.0, l’avènement des réseaux sociaux et la présence de plus en plus importante de capteurs, une quantité de données colossale et toujours croissante, est générée chaque jour. Sont ainsi récemment apparues de nouvelles techniques et technologies de traitement de ces données massives, regroupées sous le nom de technologies Big data. Ces systèmes permettent d’assurer le traitement de Volumes de données impossibles à gérer avec les systèmes actuels, avec une Vélocité importante, i.e. ouvrant la voie vers de l’analyse temps réel et en gérant une grande Variété de sources d’informations (3V de Gartner). Or ces technologies Big data n’incorporent pour l’heure aucune prise en compte de la dimension spatiale, pourtant cruciale dans l’analyse de nombreux problèmes comme la lutte contre la fraude, l’analyse de données d’accidentologie, les problèmes environnementaux et situations d’urgence, …
Le groupe de recherche qu’intégrera l’étudiant vise la conception et le développement de technologies innovantes de traitement, de gestion et de visualisation de données massives présentant une composante spatiale. Ce dernier, durant son stage, participera à l’élaboration de l’un de ces outils, à savoir un outil d’analyse et de prototypage rapide de tableau de bord permettant la mise en ouvre de géo-visualisations de synthèse aidant à une prise de décision pleinement éclairée.

Superviseur: Thierry Badard

Lidar appliqué à la foresterie

Description non disponible.

Superviseur: Martin Béland

Grandes lignes du programme

  • Bourse d’une valeur de 4 500 $, à laquelle s’ajoute un supplément minimal de 1 125 $ de la part du chercheur.
  • Stage de 16 semaines, 35 à 40 heures par semaine.
  • L’étudiant doit avoir complété 2 sessions de baccalauréat et avoir une moyenne ≥ 2.67.
  • Un étudiant peut avoir une seule bourse BRPC par année, et jusqu’à 3 durant ses études de 1er cycle.

Intéressés?
Pour soumettre votre candidature à l’un ou l’autre des projets proposés, vous devez transmettre à eveline.bernier@crg.ulaval.ca , d’ici au 15 février :
- Lettre de motivation
- Relevé de notes (non officiel)

Les candidats retenus seront invités à présenter une demande au CRSNG.

2e édition du Speed Dating en géomatique !

header_2017

Une activité sociale et enrichissante entre étudiants de 1er cycle, étudiants gradués et professeurs
Le Speed Dating en géomatique est de retour cette année! Joins-toi à nous pour une soirée pendant laquelle tu pourras découvrir les activités de recherche et les dernières innovations des chercheurs du CRG. Une occasion unique de discuter avec les étudiants gradués et d’apprécier la variété des projets de recherche. Profites-en pour expérimenter quelques technologies de réalité augmentée.

Des représentants des organisations partenaires de l’événement seront également sur place :

 
k2
OAGQ
ACSG

          

Procure-toi ton billet au coût de 5 $ au plus tard le 10 février 2017 :
Étudiant de 1er cycle : auprès de l’AÉGUL, local CSL-1835C
Étudiant de 2e ou 3e cycle :  au secrétariat du Département, local CSL-1315

Activité organisée conjointement par :
Département des sciences géomatiques | Centre de recherche en géomatique | AÉGUL | AGREGE

Atelier de formation sur la réalité augmentée et Unity 3D

INTÉRESSÉS PAR LA RÉALITÉ AUGMENTÉE ET LA CRÉATION D’ENVIRONNEMENTS 3D ?
Inscrivez-vous à notre journée de formation et venez vous familiariser avec le logiciel Unity.

Le logiciel Unity est un moteur de jeux vidéo 3D principalement utilisé pour créer des jeux vidéo en 2D ou 3D. Il est de plus en plus utilisé pour des applications d’urbanisme, de visites virtuelles, de réalité augmentée et toute autre utilisation faisant appel à un environnement 3D issu de la réalité.

Le principal objectif de la formation est de permettre aux participants de prendre en main les fonctions de base du logiciel et de découvrir le potentiel de l’utilisation de la puissance d’un moteur de jeux vidéo pour des applications de réalité augmentée.

La formation se déroulera le vendredi 10 mars 2017, de 9h00 à 17h, au Pavillon Louis-Jacques-Casault de l’Université Laval.

*Cette formation est ouverte à tous.

Nous avons atteint le nombre maximal de participants. Dû à la popularité de la formation, nous prévoyons l’offrir à nouveau au début de l’été 2017.

Si vous désirez être informé de la prochaine session de formation, écrivez-nous à info@crg.ulaval.ca

Merci de votre intérêt !

Candidats à la maîtrise recherchés !

Deux projets de maîtrise sont actuellement offerts, avec financement, sous la supervision du professeur Christian Larouche, en collaboration avec le Centre Interdisciplinaire pour le Développement de la Cartographie des Océans (CIDCO).

Ces projets s’inscrivent dans un programme de recherche portant sur l’amélioration des performances de systèmes LiDAR installés sur des véhicules mobiles (marins, terrestres) de plus en plus utilisés dans les domaines de la surveillance de l’érosion côtière, de l’inspection d’infrastructures marines et des levés de caractéristiques du trait de côte.

Projet A: Méthodes de vérification des performances de systèmes LiDAR mobiles portés par des navires ou véhicules terrestres

Projet B: Méthodes de prédiction de l‘erreur totale propagée d’un système LiDAR mobile porté par des navires ou des véhicules terrestres

lidar_crop

Soutenance de thèse de Nathalie Massé

Vous êtes invités à assister à la soutenance de thèse de Nathalie Massé.

Lundi le 6 mars 2017
13h30
salle 2320, pavillon Gene-H.-Kruger, Université Laval

Les angles morts du cadastre du Québec

La recherche traite du plan du cadastre du Québec qui modifie le contexte opérationnel de positionnement des limites d’un fond. L’arpenteur-géomètre est investi de pouvoirs consacrés par l’État quant à la détermination des limites d’un fonds et il est le seul à pouvoir le faire. Reconnu comme un expert en mesurage, c’est lui qui réalise le bornage des limites de propriété. La jurisprudence a établi une distinction entre d’une part, son rôle et sa mission lorsqu’il opère en contexte de bornage et d’autre part, son rôle et sa mission lorsqu’il pose des actes professionnels unilatéraux. En contexte de bornage, la méthode visant à fixer la limite séparative entre deux immeubles est connue. La recherche présente une démarche logique pouvant guider l’arpenteur-géomètre lorsqu’il devra indiquer les limites d’un fonds lors de la réalisation d’un acte professionnel unilatéral. La méthode tient compte des présomptions légales, de la jurisprudence et de la doctrine. Elle est applicable lors de la réalisation de mandats de rénovation cadastrale et la recherche expose la relation pouvant exister entre, d’une part, la méthode proposée et, d’autre part, les présomptions légales rattachées au plan du cadastre du Québec.

Le niveau de qualité du plan du cadastre du Québec demeure une question ouverte. L’analyse effectuée au sein de la recherche a permis d’identifier sept incertitudes qui peuvent sérieusement affecter la prestation de services des arpenteurs-géomètres et par ricochet la sécurité des droits fonciers. Pour ces raisons, la recherche propose une méthode de travail qui aidera les professionnels du droit foncier à adopter un comportement prudent et diligent lorsqu’ils utilisent les données du cadastre du Québec lors de transactions immobilières ou d’opérations visant à opiner sur la position des limites d’un fonds. Les arpenteurs-géomètres sont confrontés au plan du cadastre du Québec, lequel est caractérisé par l’absence de données géométriques complètes. Il en ressort que ce problème doit être étudié de manière à mettre en œuvre une solution qui nécessitera la documentation de la position absolue des limites créées dans le cadastre du Québec.

MEMBRES DU JURY
Président
M. Alain Beaulieu (Faculté des Études Supérieures, U. Laval)

Examinateurs
M. Marc Gervais (FFGG, U. Laval)
M. Nicolas Chauvin (École supérieure des géomètres et topographes)
M. Yvan Bédard (FFGG, U. Laval)
M. François Brochu (Faculté de droit, U. Laval)
M. Pierre-Emmanuel Moyse (Faculté de droit, Université McGill)