Première séance du Club de rédaction et de culture scientifique !

Étudiants et professionnels du CRG, ne manquez pas la première séance du Club de rédaction et de culture scientifique du CRG, ce vendredi 22 mai !

La culture de la recherche scientifique – contexte de l’écrit

Animée par Geoffrey Edwards

club_CRG_webLe travail de rédaction d’un article scientifique doit être accompli en connaissant le contexte culturel de la recherche. En fait, loin d’être uniquement un moyen de diffusion, publier un article scientifique engage l’auteur dans une relation réciproque avec la communauté scientifique. Publier est un privilège, et comme tout privilège, il est associé à des responsabilités. Tenter d’embarquer dans la rédaction d’articles scientifiques en l’absence d’une compréhension des dimensions plus larges du processus peut nuire à la maîtrise de cette démarche. Une compréhension du contexte de la culture de recherche devient un atout précieux dans le processus de rédaction et peut contribuer à de meilleures chances de réussite. Dans cet atelier, on présente le métier de chercheur, un bref aperçu des différentes modalités de financement de la recherche, les dimensions multiples du travail d’un professeur-chercheur, les moyens et mécanismes de diffusion et les relations que représentent la publication et la participation à des conférences en lien avec la communauté plus large. Tout cela sert à fournir une compréhension fondamentale sur laquelle on développera plus tard des présentations sur le processus de rédaction en tant que tel.

C’est un rendez-vous !
Vendredi 22 mai
14h-16h
Salle 1733 du Pavillon Casault

Premier Atelier d’anglais en contexte

Dans le cadre des activités étudiantes du CRG, nous vous invitons à assister au premier ATELIER D’ANGLAIS EN CONTEXTE, ce vendredi 8 mai, de 14h à 16h au local 1733 du Pavillon Louis-Jacques-Casault.

À titre de rappel, ces ateliers visent à améliorer vos compétences en anglais tout en approfondissant des textes clés en géomatique.

Le professeur Geoffrey Edwards animera l’atelier de ce vendredi et vous propose, pour cette occasion, le premier chapitre intitulé « Geographic Information Science : Defining the field (David Mark) » du livre « Foundations of Geograpic Information Science » .

Merci de confirmer votre présence à cet atelier pour faciliter la logistique.
Les professionnels de recherche y sont également les bienvenus.

Premier Café étudiants du CRG, ce vendredi 24 avril

logo_cafeEtudiants



Dans le cadre des nouvelles activités scientifiques du CRG offertes à ses membres étudiants, un premier CAFÉ ÉTUDIANTS DU CRG aura lieu le vendredi 24 avril de 14h à 16h au local 1733 du pavillon Casault.

C’est la finissante en doctorat Wided Batita qui va vous présenter l’avancement de son projet de recherche qui porte sur la conception d’un nouveau type d’outil géomatique 2.0 de type WikiGIS pour supporter le processus de geoDesign collaboratif.
Vous serez aussi invités à répondre à un court questionnaire.

Résumé
Le geoDesign est un nouveau terme porté par de nouvelles définitions, mais ce n’est pas un nouveau concept en soit. Le geoDesign décrit l’intégration des SIG et du design spatial. L’un des premiers SIG fut à l’origine conçu par et pour la communauté de designers spatiaux dans les années soixante à l’université Harvard. Ce concept a été (re)mis à jour en décembre 2008 à l’occasion du specialist meeting du NCGIA à Santa Barbara portant sur les “Spatial Concepts in GIS and Design”. Cette réunion fut prolongée par le premier sommet de GeoDesign qui a eu lieu à Redlands en Janvier 2010. Jusqu’à cette date, de nombreuses éditions ont eu lieu au même endroit pendant la même période. À partir de définitions données à ce nouveau terme, nous avons dégagés quelques dimensions caractérisant ce processus : créatif, collaboratif, interactif, participatif, délibératif, itératif, multi-acteurs, multi-échelles et multi-thèmes.

La gestion des itérations successives et de la traçabilité des processus dans un travail de groupe est essentielle dans le domaine du GeoDesign et aménagement du territoire. Les outils géomatiques, SIG, CAD, géocollaboration ne semblent pas rencontrer ces exigences et contraintes spécifiques. Dans cette communication, nous proposons le concept de WikiSIG comme solution alternative pour supporter les processus de GeoDesign (créatif et collaboratif par nature). Le WikiSIG est une plateforme de travail collaboratif organisée autour des concepts et des technologies du géoweb 2.0. Il produit des représentations spatiales ouvertes et flexibles. Il supporte la traçabilité géométrique et sémantique des composantes géographiques (contribution – opinion) et assure aux usagers la capacité de navigation dans les versions d’objets et de projets (rembobinage par exemple) et d’analyse (requête). Le WikiSIG renverse la problématique des outils géomatiques traditionnels en passant d’une logique cumulative de l’information à une logique itérative. Il combine les principes d’itération et d’archivage des actions d’un wiki aux forces de la cartographie argumentaire, tout en associant systématiquement aux contributions des utilisateurs une argumentation géoréférencée.

Soyez nombreux !