Elkadhi, Abdelhamid





Cycle : 2e
Directeur : Bernard Moulin

Sujet : Étude de l’apport de la mobilité du code dans les environnements distribués


Résumé :

Traditionnellement, pour pouvoir utiliser les services offerts par des machines distantes, les usagers envoient des requêtes à distance. Ces envois dépendent de l’état des réseaux et engendrent des coûts et des délais de communication élevés. D’où la nécessité d’étudier de nouvelles alternatives, comme la mobilité du code, pour surmonter ces contraintes. Une alternative consiste à envoyer sur la machine réceptrice du code sous la forme d’un agent mobile afin que celui-ci puisse utiliser les services fournis de manière locale. Ce mémoire présente le travail réalisé dans le cadre d’un projet de recherche conjoint entre l’Université Laval et le Centre de Recherche pour la Défense à Valcartier (CRDV). Ce projet vise à étudier l’apport de la mobilité du code dans les environnements distribués.

Notre étude de la mobilité du code se fait dans le contexte d’un centre militaire, appelé Operations Center (OC). Un OC a besoin de ressources pour pouvoir accomplir ses fonctions comme la surveillance d’un espace aérien. Ces ressources sont offertes par plusieurs bases militaires, géographiquement distribuées. Les OCs doivent donc interagir à distance avec les bases militaires responsables des ressources. Dans l’objectif d’étudier ces interactions, nous proposons quatre architectures qui s’appuient sur les technologies suivantes : agent broker, protocole Contract-Net et infrastructure de rencontre. Tous les traitements réalisés dans ces architectures sont assurés par des agents logiciels. Seule l’architecture basée sur une infrastructure de rencontre utilise la technologie des agents mobiles alors que dans les autres architectures, tous les agents sont stationnaires. Les architectures sont comparées selon plusieurs facteurs comme le nombre et la taille des messages échangés, le type d’échange que ce soit local ou à distance et la sécurité des échanges. Nous présentons une approche d’évaluation et de comparaison pour des architectures basées sur des agents et qui prend en compte ces différents facteurs. Nous présentons également l’application que nous avons développée. Cette application simule l’exécution des architectures et compare leurs performances selon l’approche de comparaison proposée.

Publications :