Mc Hugh, Rosemarie





Cycle : 2e
Directeur : Yvan Bédard
Codirecteur : Frédéric Hubert

Sujet : Intégration de la structure matricielle dans les cubes spatiaux


Résumé :

Dans le monde de la géomatique, la fin des années 1990 a été marquée par l’arrivée de nouvelles solutions décisionnelles, nommées SOLAP. Les outils SOLAP fournissent des moyens efficaces pour facilement explorer et analyser des données spatiales. Les capacités spatiales actuelles de ces outils permettent de représenter cartographiquement les phénomènes et de naviguer dans les différents niveaux de détails. Ces fonctionnalités permettent de mieux comprendre les phénomènes, leur distribution et/ou leurs interrelations, ce qui améliore le processus de découverte de connaissances. Toutefois, leurs capacités en termes d’analyses spatiales interactives sont actuellement limitées. Cette limite est principalement due à l’unique utilisation de la structure de données géométrique vectorielle. Dans les systèmes d’information géographique (SIG), la structure de données matricielle offre une alternative très intéressante au vectoriel pour effectuer certaines analyses spatiales. Nous pensons qu’elle pourrait offrir une alternative intéressante également pour les outils SOLAP. Toutefois, il n’existe aucune approche permettant son exploitation dans de tels outils. Ce projet de maîtrise vise ainsi à définir un cadre théorique permettant l’intégration de données matricielles dans les SOLAP. Nous définissons les concepts fondamentaux permettant l’intégration du matriciel dans les cubes de données spatiaux. Nous présentons ensuite quelques expérimentations qui ont permis de les tester et finalement nous initions le potentiel du matriciel pour l’analyse spatiale dans les outils SOLAP.

Publications :