Dhib, Ameni

ameni.dhib.1@ulaval.ca



Cycle : 2e
Directeur : Alain A. Viau
Codirecteur : Frédéric Hubert

Sujet : Cartographie des sonorités environnementales d’un territoire


Résumé :

Sur un territoire, plusieurs sources sonores émettent plusieurs types de sons qui peuvent être : a) d’origines anthropophoniques comme le bruit des véhicules et des moyens de transport, b) biophoniques tels que les sons émis par la faune (oiseaux, grenouilles, …), ainsi que c) géophoniques comme le vent ou la pluie. Tout ceci permet de décrire un paysage sonore des lieux tout en alimentant des besoins particuliers propres à la cartographie de l’environnement sonore. Ces besoins sont les propriétés acoustiques de l’environnement, nécessaires à la compréhension de la réaction du territoire selon les sources sonores et dans les effets de propagation. Au-delà des travaux de recherches qui étudient, analysent et documentent les propriétés acoustiques de l’environnement, l’état de l’existant se concentre sur principalement deux types de cartes sonores : les cartes d’inventaire de sons et les cartes de bruit. Deux approches méthodologiques sont à l’origine de la production de ces cartes. La première approche est basée sur des enregistrements et captations sonores mesurées et géoréférencées sur le territoire à l’aide d’enregistreurs et sonomètres, ou encore d’applications installées sur des tablettes numériques/téléphones intelligents. La deuxième approche est celle qui fait plutôt référence à la modélisation des propriétés de propagation de l’onde acoustique en lien avec les différents objets présents sur le territoire (ex. bâtiments, arbres, objets divers, etc.). Bien que cette deuxième approche considère les différents facteurs environnementaux qui peuvent affaiblir l’onde acoustique tels que les conditions météorologiques (le vent, la température, l’humidité relative de l’aire), la divergence géométrique, l’absorption atmosphérique et la nature de la couverture de sols, on constate qu’elle est peu documentée dans la littérature, lorsqu’aucun capteur de son n’est considéré pour produire des cartes sonores. De plus, nous considérons que les données et outils géomatiques sont encore sous exploités pour la création de telles cartes.

L’objectif principal est donc de définir une méthode générique de calcul et de modélisation de la propagation acoustique d’un territoire à l’aide des données géospatiales multi-sources. Ainsi à l’aide des outils géomatiques, il est possible de représenter l’interaction qui existe entre l’onde sonore et les propriétés acoustiques d’un territoire et les différents objets environnementaux qui le compose. Il est alors possible à partir d’une source sonore et des points récepteurs du son de réaliser des cartes dites spatio-phoniques.

Publications :