Kontchou, Sorel Hermann

sorel.kontchou.1@ulaval.ca



Cycle : 3e
Directeur : Christian Larouche
Codirecteur : Nicolas Seube

Sujet : Traitement de données automatisé pour véhicules autonomes de sondage hydrographique par sonar multi-faisceau


Résumé :

On estime qu’environ 70% de la surface terrestre est recouverte d’eau. Pourtant, la connaissance que nous avons de ce milieu reste encore minime malgré les enjeux qui peuvent en susciter.
En effet, les applications qui nécessitent la connaissance bathymétrique sont nombreuses. On peut citer parmi elles la cartographie marine pour la sécurité à la navigation, le contrôle et la surveillance des infrastructures portuaires, le suivie de la pollution marine, et la délimitation des ZEE (zone économique exclusive). L’une des raisons pour laquelle on connait si peu les fonds marins est que l’acquisition des données hydrographiques est coûteuse. En effet, celle-ci nécessite la mobilisation d’un navire ou d’une vedette hydrographique, d’un personnel pour la navigation et l’achat de nombreux capteurs : GNSS (Global Navigation Satellite System), MBES (Multibeam Echo-Sounder), IMU (Inertial Navigation Unit) ainsi que des logiciels de traitements des données. Malgré toute l’évolution qu’on a pu observer ces
dernières années dans les technologies d’acquisition et dans le développement des logiciels de post-traitement, aucun effort n’a été fait dans la recherche des technologies de traitement en quasi temps réel. Pourtant, une telle technologie pourrait faire réaliser un gain incroyable en temps de traitement et en coût d’acquisition et un contrôle robuste de la qualité des données acquise, et ceci en quasi temps-réel. Ceci évitera par exemple un retour en mers ou sur un lac pour recommencer une acquisition après observation d’un biais d’origine inconnu pendant la phase de post-traitement car ce biais aura été détecté au cours de la phase d’acquisition. Les processus de préparation, d’acquisition et de traitement de données hydrographiques sont pour la plupart du temps longs, couteux et fastidieux. C’est pourquoi, on a vu apparaitre au cours de ces dernières années sur le marché de nouveaux systèmes d’acquisitions ayant pour but de simplifier et de démystifier les moyens d’acquisition conventionnels a un coût raisonnable. Parmi ces systèmes, on retrouve les véhicules autonomes de sondage ASV (autonomous surface véhicule) qui présentent l’avantage de pouvoir être rapidement déployable grâce à leurs plus petites tailles qui leurs permettent de se mouvoir de façon autonome sans beaucoup de contrainte dans les zones peu accessibles. Malgré les avancées notables dans le développement de ces nouveaux systèmes d’acquisition, très peu d’effort ont été réalisé au niveau du contrôle de la qualité des données acquises.

Les enjeux de ce projet consistent donc en le développement d’ un outil capable de veiller au contrôle de la qualité des données acquises avec un sondeur multifaisceau en quasi temps réel installé sur un ASV. Cet outil devra être capable de détecter la présence d’erreurs systématiques ou aléatoires dans les données.

Publications :