Jabeur, Nafaâ



Date début : 2000-01
Date fin : 2001-05




Directeur : Bernard Moulin

Sujet : Une approche multi-agent pour la planification de trajectoires des navires dans un espace spatio-temporel
Résumé :

Le trafic maritime sur le fleuve Saint-Laurent représente une activité économique importante. Des navires, de diverses grandeurs, empruntent la voie du fleuve pour des fins commerciales ou touristiques. À cause de plusieurs contraintes dynamiques, entre autres les marées, les courants et les glaces, la navigation dans le chenal présente des difficultés. Ces contraintes engendrent, outre des retards, des problèmes de sécurité pour les navires. La Garde Côtière Canadienne, le Service Hydrographique Canadien ainsi que plusieurs autres organismes ont mis en place des systèmes pour assurer une navigation sure et fiable sur le Saint-Laurent. Ces systèmes sont généralement destinés à résoudre une contrainte de navigation à la fois et n’offrent actuellement aucune autonomie aux navigateurs. De plus, ces systèmes ne sont pas conçus pour coopérer.

Ayant la conviction que la gestion de la navigation sur le Saint-Laurent doit prendre en considération toutes les contraintes de navigation, ce mémoire propose une solution qui pourrait faire coopérer les systèmes existants malgré leur hétérogénéité. Cette solution est basée sur l’approche multiagent. Pour appuyer cette proposition, nous présentons, à travers ce rapport, le système que nous avons développé pour la planification des itinéraires sur le Saint-Laurent. Notre outil fournit une solution multiagent qui calcule les trajectoires des navires sur le fleuve en se basant sur des informations concernant les marées, les courants et le navire. Il permet de connaître les heures d’arrivées probables des navires. Il permet aussi d’assurer une meilleure sécurité des navires en suggérant des nouvelles heures de départ à l’usager afin d’éviter les zones du chenal à bas niveau d’eau. Aussi, notre outil offre un avantage par rapport aux systèmes de gestion de la navigation utilisés actuellement en donnant plus d’autonomie aux navigateurs qui, jusqu’à date, ne font que suivre les consignes de la Garde Côtière.

Publications :