Poupart, Nicolas



Date début : 2003-02
Date fin : 2004-06




Directeur : Bernard Moulin
Codirecteur : Yvan Bédard

Sujet : Une Application de la Compréhension du Langage Naturel à la Problématique de l’Interopérabilité des Données Géospatiales
Résumé :

CONTEXTE ET PROBLÉMATIQUE : Des travaux récents ouvrent de nouvelles perspectives en ce qui concerne l’interopérabilité sémantique des données géospatiales. Ce projet de recherche s’inscrit dans la continuité du développement d’un prototype élaboré par Jean Brodeur utilisant le concept de proximité sémantique, spatiale et temporelle développé par celui-ci. Le cœur de la problématique est que les informations utilisées pour effectuer ce calcul de proximité correspondent esentiellement aux informations du modèle de classes, les définitions textuelles n’étant pas prises en compte. Il s’agit donc d’une source d’informations importante qui serait très utile pour une amélioration de la fonction de calcul de distance et qui pour l’instant reste inutilisée. OBJECTIFS : Utilisation des outils de l’intelligence artificielle (distance sémantique, compréhension du langage naturel, etc.) pour l’élaboration de descripteurs améliorant le calcul de la proximité géosémantique. Utilisation des outils de l’intelligence artificielle (classificateurs, apprentissage supervisé, etc.) pour effectuer une combinaison optimale des différents descripteurs. Réalisation d’un agent effectuant l’évaluation de la proximité géosémantique entre des concepts d’ontologies différentes. MÉTHODOLOGIE : Maîtriser la théorie de la proximité géosémantique de Brodeur ainsi que son implantation dans le prototype GsP. Étude et application des méthodes de compréhension du langage naturel, de calcul de distances sémantiques, de classification automatisée et d’apprentissage supervisé. Réalisation de l’agent dans les règles de l’art.

Publications :