Stagiaires – Été 2016

Yannick Doré

Projet: Cartographie 3D pour une aide à la navigation intérieure (Bourse BRPC du CRSNG)

Directrice: Sylvie Daniel
Programme d’études: Baccalauréat en sciences géomatiques
Université: Université Laval
yannick.dore.1@ulaval.ca

Résumé du projet

La recherche menée dans le cadre ce projet s’inscrit dans le programme de recherche de Sylvie Daniel. Les objectifs du programme sont de proposer de nouvelles méthodes et des solutions de traitement innovantes afin de construire des représentations 3D intelligentes à partir de données acquises avec des scanners laser terrestres. L’intelligence attribuée aux modélisations tridimensionnelles fait référence aux connaissances qui leur sont associées permettant d’enrichir l’expérience de visualisation de l’utilisateur avec des interactions contextuelles, informatives quant aux éléments constitutifs de l’environnement modélisé.

Le projet de recherche proposé est associé à l’un des contextes ciblés par le programme à savoir la captation 3D d’environnement intérieur. Étant donné l’inefficacité du GPS pour le positionnement intérieur, de nouvelles solutions doivent être investiguées afin de pouvoir localiser des usagers à l’intérieur de bâtiment et de leur proposer des services en fonction de cette localisation. La disponibilité de représentation 3D de l’intérieur du bâtiment constitue une approche potentielle en se basant sur des méthodes de reconnaissance des lieux par vision numérique ou bien encore sur des méthodes de suivi de type SLAM (Simultaneous Localization And Tracking en anglais). De plus, la mise à disposition de modèles 3D très détaillés et réalistes est particulièrement d’intérêt dans le contexte de réalité dite mixte (ex. réalité augmentée, simulation située). De telles solutions permettent de proposer des interactions avancées et robustes tout en offrant un bon niveau d’immersivité. Le projet de recherche s’intéressera à l’élaboration de ces solutions de réalité mixte adaptées à la navigation en intérieur.

Salma Ben Lakahal

Projet : Développement d’une application web de GeoBI intégrant des composants de géovisualisation (Stage Globalink)

Directeur: Frédéric Hubert
Université: Institut Supérieur D’information, Université de Tunis El Manar (Tunisie)
salma.benlakhal@gmail.com

Résumé du projet

Le projet proposé s’inscrit à la croisée de deux domaines scientifiques : GeoBI (Geospatial Business Intelligence) et géovisualisation. Le GeoBI combine les systèmes d’information géographique aux solutions d’informatique décisionnelle en proposant des outils pour intégrer, analyser, représenter et explorer les données géospatiales afin de supporter le processus de prise de décision. La géovisualisation vise le développement de méthodes et outils de visualisation des données géospatiales, basée sur des disciplines telles que l’informatique, la cartographie, les sciences cognitives et l’interaction homme-machine. Parmi les outils GeoBI existants sur la marché et destinés à l’exploration et l’analyse des données, peu d’entre eux exploitent les méthodes de géovisualisation. Pourtant, nous sommes d’avis qu’ils permettraient une meilleure compréhension des phénomènes et faciliteraient le processus de prise de décision. Afin de démontrer l’apport de la géovisualisation pour ce type d’outils, l’objectif principal de ce projet est de concevoir et de développer une application web GeoBI intégrant certains composants de géovisualisation.

Jean-Michel Lavoie

Projet : Évaluation des capacités du GPR pour collecter des données utiles à la cartographie cadastrale de réseaux souterrains (Bourse BRPC du CRSNG)

Directrice: Jacynthe Pouliot
Programme d’études: Baccalauréat en sciences géomatiques
Université: Université Laval
jean-michel.lavoie.4@ulaval.ca

Résumé du projet

Au Québec, l’enregistrement des transactions immobilières associées aux réseaux souterrains comme les câbles, à la différence des immeubles de surface, n’exige pas de plan cadastral. Si une telle cartographie cadastrale des objets souterrains se révèlerait nécessaire pour plusieurs, deux aspects problématiques peuvent être identifiés : l’acquisition des données géométriques telles que position et forme d’objets qu’on ne voit pas, et les spécifications cartographiques associées à la production d’un cadastre souterrain. Le Géoradar (ou GPR-Ground-penetrating radar) est ici perçu comme un instrument de mesure possiblement intéressant pour répondre à ces deux problèmes. Le GPR a déjà fait ses preuves pour détecter des réseaux souterrains tandis que l’interprétation des images produites (c’est-à-dire la transformation du signal en information utile) demeure encore un défi.

Le stagiaire va donc travailler à déterminer la capacité du GPR pour collecter des données utiles à la cartographie cadastrale de réseaux souterrains de type câble de communication. L’approche consiste à collecter des données GPR sur un site contrôlé où différents types de câbles seront enfouis à diverses profondeurs. Le stagiaire devra effectuer une analyse comparative de ces collectes de données GPR. La deuxième partie du travail consiste à traiter ces données GPR pour les convertir sur un support cartographique 2D et 3D. Cette partie devra tenir compte des spécifications en vigueur au Québec quant à la production de plans cadastraux (cadastre vertical). Ce stage est réalisé en collaboration avec la compagnie Géovoxel qui possède une expertise en levé et interprétation de données GPR. Géovoxel va fournir des données GPR déjà collectées sur d’autres sites d’étude et la suite logicielle.

Julie Marcuzzi

Projet : Google Earth Engine en télédétection pour observer la déforestation causée par la culture d’huile de palme en Indonésie

Directeur: Martin Béland
Université: École Nationale des sciences géographiques (ENSG), France
Julie.Marcuzzi@ensg.eu

Résumé du projet

À venir

Loic Messal

Projet : Réalité géospatiale augmentée pour l’analyse interactive de modèles numériques de terrain

Directeur: Mir Abolfazl Mostafavi
Université: École Nationale des sciences géographiques (ENSG), France
loic.messal@ensg.eu

Résumé du projet

Mon stage de 3 mois s’oriente autour de deux projets en lien avec la réalité augmentée : le Bac à sable, et le projet Tango. Le premier consiste à utiliser le capteur Kinect de Microsoft pour modéliser, interagir et finalement projeter des informations sur un bac à sable (courbes de niveau, simulation d’écoulement des eaux). Le deuxième utilise la technologie Project Tango de Google pour acquérir des données 3D. Il s’agit de nouveautés dans l’univers de l’acquisition mobile et de la géomatique.

Bac à sable :
Ma mission est de combiner deux projets existants au sein du laboratoire.
Le premier est le projet open-source Sandbox de l’Université de Californie à Davis. Le deuxième est un projet interne au Centre de recherche en géomatique axé sur la compression et la simplification de données. Il m’est demandé d’intégrer l’algorithme de sélection objective pour traiter uniquement les points 3D représentatifs du bac à sable afin de calculer une triangulation de Delaunay qui servira à générer un Modèle Numérique de Terrain par la suite.

Tango :
Le Centre de recherche en géomatique s’est doté d’une tablette du récent projet Tango. Une communauté autour de ce produit est en train de naître, et les applications commencent également à voir le jour. Mon rôle est d’être le vecteur entre les chercheurs du CRG et cette communauté. Le but fixé est de faciliter la prise en main de la tablette, de spécifier les formats de données 3D, et d’explorer les capacités de l’appareil. Je devrais rédiger des documents pour que les chercheurs puissent apprécier et développer des applications autour de cette technologie.