De nouvelles solutions de levés hydrographiques avec des véhicules autonomes

Source : FQRNT (Fonds Québécois de la Recherche sur la Nature et les Technologies)
Programme : Projet de recherche en équipe
Période : 2017-2020
Chercheur(s) du centre impliqué(s):

  • Sylvie Daniel
  • Christian Larouche

Résumé :
Bien que 71% de la surface terrestre soit recouverte d’eau, beaucoup de zones ne sont pas encore cartographiées (ex. lacs du Québec, région Arctique). Une des voies envisagées pour l’intensification de la production de données hydrographiques est l’usage de véhicules autonomes de sondage. Cependant, l’expertise nécessaire à la conduite d’un levé hydrographique n’est pas encore transcrite en algorithmes automatiques pouvant fonctionner de manière robuste et non supervisée. Aussi, l’opération de véhicule autonome dans la zone arctique pose plusieurs défis : présence d’une couche de glace et température de l’eau induisant des erreurs de positionnement des points de sonde et du bruit dans les données ; incertitude très élevée de la navigation inertielle ; rareté des opportunités d’obtenir des positions GNSS sous la glace.

D’une durée de 3 ans (2017-2020), ce projet vise le développement de nouvelles méthodes d’estimation d’erreurs hydrographiques et d’identification de leurs sources, de calibration automatique et d’analyse morphologique des fonds. Nous proposerons aussi une nouvelle méthodologie de production en temps réel d’une mosaïque d’images sonar permettant au véhicule autonome de se repositionner et prendre en compte le contexte spatial dans lequel il évolue.