Amélioration de la précision verticale du positionnement GPS avec une configuration GPS-sur-fibre et contrôle du délai de propagation inter-fibres

Contexte

Une des principales limitations du positionnement GPS est que la composante verticale est généralement 2 à 3 fois moins précise que la composante horizontale. Pour des applications de haute précision, il est possible d’atteindre, par méthode GPS en mode relatif, des précisions de l’ordre de quelques millimètres en composante horizontale mais non pas en composante verticale. Cependant, plusieurs applications, telles que l’auscultation de structures d’ingénierie, exigent une précision similaire tant en horizontal qu’en vertical.

Résultats

La première phase des travaux de recherche a porté sur le développement d’un système permettant simultanément le transport des signaux GPS sur fibres optiques et le calibrage précis du délai de propagation relatif entre ces mêmes fibres en temps réel. Une fois le premier prototype complété et testé, des expériences réalisées sur une poutrelle de calibrage utilisée comme ligne de base de référence démontrent qu’avec le prototype et le système de traitement des données proposé, une nette amélioration dans la précision du positionnement vertical a été observée. Tel que prévu par la théorie et les simulations, une amélioration d’un facteur 2 à 3 a été atteint, permettant ainsi d’obtenir la même précision dans la composante verticale que dans la composante horizontale. Ces résultats, qui représentent une percée importante dans le positionnement GPS de haute précision, permettent ainsi d’envisager le déploiement de ce type de systèmes dans des applications réelles où la même précision dans toutes les composantes tridimensionnelles est essentielle mais n’avait pas pu être atteinte auparavant par positionnement relatif GPS.

Les premiers résultats de cette recherche sont présentés en détail dans la thèse suivante. La prochaine étape de cette recherche portera sur l’étude de la propagation (et de la modélisation) des erreurs systématiques (troposphère, ionosphère, multitrajets) avec cette nouvelle approche.

Contact

  • Daniel Macias-Valadez

    Étudiant au doctorat

Téléchargez la fiche de projet