Chaire de recherche du Canada en géomatique cognitive

La référence spatiale à la croisée des chemins

Contexte et 1er mandat

Cette chaire vise à comprendre l’interaction entre la conception de l’espace physique et les méthodes de mesure spatiale de pointe. À titre de titulaire de la Chaire de recherche du Canada en géomatique cognitive, Geoffrey Edwards allie arts et sciences dans le but de repousser les limites de ce que l’on considère comme la géomatique cognitive et de nous aider à mieux comprendre l’espace environnant ainsi que la manière dont nous le concevons et dont nous l’occupons.

Lors du premier mandat (2001-2008), le programme de recherche avait comme objectifs de :

  • cerner la nature du rapprochement entre les sciences de la mesure dans l’espace et sa représentation, d’une part, et les sciences cognitives, surtout la psychologie cognitive, de l’autre;
  • consolider cette fusion;
  • développer des applications dans de nouveaux secteurs (milieu de la santé, de la culture, etc.).

Les travaux menés ont surtout permis l’identification d’une série de schémas et de formalismes implantables dans les environnements informatiques permettant de bien situer et de bien exploiter les retombées d’une perspective cognitiviste. Parmi les résultats obtenus, notons:

  • une structure de données 3D pour caractériser le paysage en termes de zones homogènes de perception;
  • l’intégration de la théorie des affordances pour préparer des bases de données à l’appui de la personne ayant des
    incapacités physiques;
  • le développement d’une structure de données spatio-cognitive;
  • le développement d’une approche d’ingénierie informée par le cognitif, appliquée notamment à l’aide à la
    navigation pour personnes malvoyantes;
  • le développement d’outils de design des performances sur scène et la réalisation d’études sur l’utilisation de
    mondes virtuels dans le design muséal.

Les résultats peuvent être appliqués à différents contextes, dont le support à l’aménagement paysager, les études de camouflage, le développement de bases de données géospatiales adaptées aux personnes avec incapacités physiques, le développement d’outils d’aide à la navigation pour les personnes malvoyantes et le design des installations muséales.

2e mandat

Le deuxième mandat de la Chaire en géomatique cognitive (2008-2015) vise :

  • le design et le développement d’installations immersives qui provoquent chez les personnes de nouvelles perceptions de leurs espaces environnementaux (p. ex.: outils pédagogiques ou de diffusion des connaissances, outils thérapeutiques ou cliniques);
  • une intégration explicite des arts et des sciences au sein de ce processus;
  • un effort soutenu de développer des retombées cliniques pour la réadaptation (physique, sensorielle, neurologique).

Contact

Geoffrey Edwards, Ph.D.
Professeur au Département des sciences géomatiques
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en géomatique cognitive et responsable du laboratoire EMIR
Courriel: geoffrey.edwards@scg.ulaval.ca

Téléchargez la fiche de projet